Les jardins Majorelles

Une pause nature à ne pas manquer lors d’un voyage à Marrakech. Loin d’être un simple espace vert, Les Jardins Majorelles est un endroit enchanteur qui invite au voyage à travers les quatre coins de la planète. Les différentes espèces de flore et de faune exotiques qui égayent le lieu, racontent les nombreux voyages du créateur de ce magique jardin, Jacques Majorelles.
Une perle rare à découvrir lors de la visite des Jardins Majorelles : le musée berbère. Une expositions de pièces d’art et de costumes berbères qui retrace la culture berbère à travers l’histoire.

Le musée Dar Si Said

Espace culturel le plus important de la ville, le musée Dar Si Said est parmi les monuments qui font la réputation de Marrakech. Dar Si Said est le plus ancien musée de la ville ocre, il abrite une collection rare de pièces et d’objets : costumes, bijoux, outils de cuisine, mobilier, armes, instruments de musique, etc. étalé sur deux étages, la visite du musée est un pur plaisir au sein de l’exposition qui raconte les traditions et coutumes d’un peuple connue par sa culture millénaire.

Palais Badiaa

Édifié par le Sultan Saadien Mansour Dahbi vers la fin du XVI siècle, le Palais Badii, situé u cœur de la médina de Marrakech, est construit sur un vaste domaine. Longtemps connu pour sa richesse et son architecture authentique, il n’en reste aujourd’hui que des jardins et une vaste esplanade entourés de hauts murs. Tout ce qu’il y avait de précieux a servi à la construction de la ville impériale de Meknes par le Sultan Moulay Ismail.

Les Jardins de la Menara

Havre de paix pour les habitants de Marrakech comme pour ses visiteurs. Planté d’oliviers centenaires, cet espace vert offre fraîcheur et sérénité. Marcher au bord du bassin de la Ménara permet d’apprécier la merveilleuse oliveraie, et pendant l’hiver admirer les sommets enneigés de l’Atlas.
L’Histoire dit que le somptueux bassin de la Menara servait autrefois dans l’irrigation des oliveraies environnantes. Aujourd’hui, le même système captant les eaux des montagnes continue d’arroser les plantations.